Spectacle incroyable ou incroyable spectaculaire

Publié le par Sylvia

Nous voilà à la recherche d’un endroit pour passer notre première nuit.
Le Buren est une région côtière de l’ouest, nous espérons donc dormir vue sur l’océan atlantique… les avantages d’avoir une véranda ! Aux abords de Miltown malbay, dans le comté de Clare et quelques détours plus loin, nous trouvons -la nuit déjà bien tombée- un petit parking de pêcheurs sur «dolphin bay», « la plage de dauphins ». Cet endroit était magnifique, désert comme on le recherchait !
Nous avons donc commencé à établir notre premier campement intra-auto ! Ma foi, après avoir tout sorti de la voiture et avoir tout remis pour réorganiser correctement et gagner un maximum de place, nous avons pu nous installer pour savourer nos premiers bagels de la semaine !
La buée sur les vitres, nos pare-soleil installés, nous nous apprêtons à dormir.
« Allez, ne tire pas tout le drap de soie »
Voiture

« Aïe, je viens de prendre la poignée de la porte»

« Mais c’est quoi que j’ai dans les côtes ? »
Il faut dire que le matelas qui nous sert de couchage ne fait que 80 cm alors c’est un peu juste.
L’une sur le dos, l’autre sur le côté et quand on crampe on change !
Mais en règle générale, la nuit a été plutôt bonne, et le réveil c’est fait au chant des mouettes et de la marée qui remontait, un vrai régal. Petite toilette du matin face à la plage en scrutant les dauphins au loin.


mouette
Puis en cette matinée à travers le Buren direction Cliff of moher, en gaélique Aillte an Mhothair, « les falaises des ruines ».

Nous sommes arrivées tôt sur le site, mais les touristes étaient là ! Après le calme de la nuit et de notre petit déjeuner sur la plage, une multitude de voitures, de bus, de gens tournaient comme des abeilles autour de la ruche. Un parking gigantesque réclamait son aumône, et les pannSylvia cliff of moher irlandeeaux de signalisation touristique inondaient le paysage. L’herbe semblait moins verte, les vaches moins heureuses, qu’était devenue l’Irlande en deux heures de temps ! Nous décidâmes de rester dans notre forfait petit budget et de tenter d’esquiver le parking, quelques centaines de mètres plus loin, nous avons trouvé une petite place où laisser la voiture, il nous suffirait de marcher un peu plutôt que de jouer les vaches à lait sur place ! Nous nous demandions si nous avions bien fait de venir dans un endroit pareil, apparemment un attrape touristes, nous qui venions en Irlande pour nous reposer et oublier un peu la populasse… Bref, après avoir suivit le parcours fléché, nous sommes arrivées en haut des prétendues falaises.
falaises

Là, nous n’avons plus râlé. Le spectacle était incroyable, ou l’incroyable était spectaculaire, comme vous voulez… Une chaîne de falaises se tenait devant nous, ou plutôt sous nos pieds. D’un seul coup nous semblions être toutes petites et les centaines d’abeilles qui volaient autour de nous semblaient inexistantes. (quoi qu’un peu bruyantes…) Des falaises de 214 m s’élevaient au dessus de l’océan Atlantique et ça, sur une longueur de 8 kms. Tout simplement à couper le souffle ! Nous nous sommes baladées au sommet de ces falaises, une de ces balades que l’on n’oublie jamais.
 

« Ne t’approche pas trop du bord ! » 
« tu vas tomber…arrête ! »

Chris flippait un max ! Mais le spectacle était si beau… Nous avons aussi eu la chance d’entendre une harpiste qui en plein vent irlandais jouait les airs traditionnels (tiens tiens, ça vous dit rien ?)
En 1835, une tour (O'Brien tower) a été construite au milieu des falaises par Sir Cornelius O’Brien pour offrir un point d’observation pour les très nombreux touristes qui venaient déjà à l’époque sur le site. Par temps clair, on peut y voir outre les îles d'Aran et la baie de Galway qui se trouvent au large, les montagnes du Connemara (les Maumturk et les Twelves Bens). A ne pas manquer…malgré les abeilles. (prévoir un aspi-venin !)
falaises irlande

Commenter cet article

randonnée irlande 29/12/2011 18:16


Tous les voyageurs qui partent en Irlande se doivent de randonner et longer ses falaises, c'est plus qu'une simple ballade, c'est une expérience.

Sylvia 14/12/2007 19:12

A mon avis, les chutes du Niagara sont juste avant!!!

Moira 13/12/2007 15:32

Comme vous venez de le dire, on se sent vraiment tout petit du haut de ces falaises ! !

sylvia 08/12/2007 19:44

Le grand-père à Chris a trouvé ces falaises incroyables lorsqu'on lui a montré les photos sur le pc. Cette musique me plait car elle me fait penser à un dernier moment privilégié à ses côtés. Les larmes ne sont pas toujours la seule manière de montrer un sentiment profond...