Mortes où vivantes sur la Skyroad...

Publié le par Sylvia & Chris

Oh oui la nuit a été longue à Ballyconneely… la pluie a tapé toute la nuit sur la voiture, espérant peut-être crever la carrosserie et s’installer au chaud comme si on l’avait invitée à prendre le thé. Je peux vous assurer que les averses à tout rompre qui tombe sur une voiture ça n’a rien d’une douce berceuse. Surtout quand le vent décide d’accompagner la pluie à la fête, et qu’il souffle tant et tant que la terre semble hurler sa colère. La voiture tremblait comme si elle voulait s’enfuir de cet enfer, secouée par des bourrasques violentes et tonitruantes.

Sylvia : « Chris… Chris… réveille toi ! »
Chris : « Mmmm… »
Sylvia : « Chrissssssss, réveille toi ! »
Chris : « Mais quoi ? »
Sylvia : « Tu crois pas que le vent pourrait retourner la voiture ? »
Chris : « … »
Sylvia : « Chris… »
Chris : « Je réfléchis »
Sylvia : «  Alors, tu crois ? »
Chris : « Est-ce que tu penses que le vent pourrait emporter une vache »
Sylvia : « Non, je crois pas… »
Chris : « Alors on devrait pas s’envoler »
 
Mais on faisait pas les fières en pleine nuit, en plein cœur de la tempête où même les vagues ne savaient plus où donner de la tête. Mais au petit matin, le calme était presque là. S’est fou comme le jour aide à relativiser un drame nocturne.

Après une petite toilette en regardant l’océan, on est parties découvrir Clifden (An Clochán en gaélique). Cette petite ville de 2000 habitants est la plus importante du Connemara. Elle a le charme typique de l’ouest irlandais avec ses maisons colorées. Clifden Irlande

On en a profité pour prendre un breakfast chaud dans un coffe shop qui faisait aussi bakery (pâtisserie) on a goûté à leurs pancakes, à leurs cookies, et à leur cheese-cake. Leurs pâtisseries étaient plutôt bonnes, et leur café était dégueulasse, mais moi à part le café Italien… je suis difficile à convaincre sur ce point. On a fait quelques boutiques, et on a dégotté deux « Traditional Grandfather Shirt » en 100% coton gratté. Une chemise sans col, ou plutôt de genre col Mao, bien épaisse pour être au chaud, bien longue sur les fesses pour ne pas s’enrhumer, et d’un look plus que rétro. Mais on est ravies d’avoir ce petit souvenir irlandais, et on s’en sert de pyjama d’hiver.

On a repris notre voiture de location pour continuer notre aventure en se jetant dans les bras de la Sky-Road. La Sky-road est une route qui part de Cliden et qui monte sur les hauteurs des montagnes, elle sillonne au travers de la bruyère pour donner une vue enivrante sur l’océan et ses reflets.

 

sky-road Irlande ClifdenLe ciel crisse et menace, il s’entrouvre pour verser ses larmes grises, tandis qu’on serpente lentement en admirant chaque bout d’horizon. Mais n’oublions pas nos amis les moutons… toujours là sur les routes et dans les champs. Ils sont si mignons et si affectueux. Ils nous ont fait des comités d’accueil peu communs qui nous ont bien amusé.

 

 
Comme on vous l’a déjà dit dans un précédent article (Le Connemara), on aime aller au bout des pointes de terre pour avoir l’impression d’être au bout du Monde et se sentir tellement petites. Alors on est allées en direction de la pointe d’Aughrus Mor. Une route étroite et peu fréquentée qu’on a eu du mal à trouver nous indique que ce n’est pas un lieu très touristique. Mais l’expérience nous a appris que ce n’est pas les lieux touristiques les plus magiques (y’a qu’à voir notre découverte de Jaraba), alors téméraires (héhé) que nous sommes, nous avons mis le cap à l’ouest et tracé notre route jusqu’à arriver là où elle s’arrête.
On a garé la voiture contre une murette de pierres irlandaise un peu là où on pouvait, et on a lacé nos chaussures pour faire une petite marche pour aller au bout du bout. Il faut faire attention en Irlande : poser ses pieds uniquement sur les bosses est le seul moyen pour s’assurer de garder les pieds au sec. Et on saute de bosse en bosse et qu’on essaie de rejoindre les roches où s’éclatent l’écume. Je peux pas vous le décrire, c’est quelque chose d’impalpable où on a la sensation que le temps s’arrête et où l’univers nous fait comprendre que c’est lui le maître.
On regardait les vagues nous entourer qui tentaient de nous lécher les pieds quand soudain le ciel écorché s’est entaillé de nuages noirs. Le vent a déchiré l’espace pour nous griffer les joues et la pluie est venue remuer l’herbe. Prises en otage par le caprice de la météo irlandaise, on a enfilé nos capuches juste à temps pour ne pas se faire crever un œil par les grêlons qui nous tombaient sur la tête. Soudainement l’océan s’est mis à gronder plus fort, l’écume venait vers nous comme un spectre flottant près à nous entourer de ses bras. Pour se protéger, on a trouvé comme seul moyen de se coller l’une à l’autre, de se prendre dans les bras et d’attendre que l’ire des éléments trouve un dénouement plus serein.

Point of Aughrus Mor Ireland
Criant et riant comme des hystériques, on était trempées jusqu'aux os quand le soleil s’est remis à plaisanter. On a profité de la vue, admiré les vagues qui déferlaient de toutes parts et on a rejoint la voiture qui nous attendait le sourire en coin. On a enfilé des vêtements secs, et on est reparties à l’assaut du paysage.

On est parties vers Letterfrack (Leitir Fraic en gaélique) la porte d’entrée du parc national du Connemara d’où partent de nombreux chemins de randonnées. Mais vu notre goût prononcé pour la randonnée et le temps peu clément, on a préféré se diriger vers l’abbaye de Kylemore dressée au dessus d’un lac. A l’origine cette abbaye était un château avant d’être achetée par une communauté de Bénédictines. Son allure à la fois majestueuse et austère s’associe parfaitement à la pierre grise typique du pays. On s’attend à voir surgir Dumbledore derrière la fenêtre d’une tour, et croiser Harry Potter sur son balais lors d’un championnat de quidditch.

Kylemore Abbaye Abbey Irish Irlande
Un conseil qu’on a trouvé sur le guide du routard qui nous semble judicieux : se contenter de regarder dehors car il n’y a rien à voir si ce n’est une école prestigieuses pour jeunes filles bourgeoises de grande famille. A moins que l’uniforme vous fasse rêver, contentez-vous de vous promener autour du site et faire une petite balade bucolique avant que la pluie ne vous surprenne.
On a profité des sanitaires qui avaient de l’eau bien chaude avant de repartir pour se trouver un petit coin agréable pour la nuit non-loin de Galway que l’on souhaitait visiter le lendemain matin.

Commenter cet article

Yann 17/07/2011 11:39



J'ai adoré l'irlande ! J'y ai passé deux mois, à letterfrack dans le manoir de Rosleague. J'étais en stage là-bas !


J'en ai encore des souvenirs pleins les yeux/la tête !


 



Claire 31/12/2007 09:28

Je suis d'accord avec Moira, l'église qui se trouve derrière Kylemore Abbey vaut plus que le coup d'oeil, et en continuant un peu, on peut y trouver le mausolée familial. Sinon de l'autre côté il y a les jardins botaniques qui sont très sympatoches aussi !

Sylvia 14/12/2007 19:09

C'est sûr que notre timing était compté! Mais bon il faudrait plusieurs vies!

Moira 13/12/2007 16:14

Majestueuse Sky Road...En ce qui concerne Kylemore Abbey, il y a de belles promenades à faire (par beau temps) le long du lac. On peut aussi visiter l'église néo-gothique que fit construire l'ancien propriétaire du château pour sa défunte femme. Il y a aussi de bien jolis jardins... Tellement de belles choses à voir et si peu de temps.... s'en est frustrant vous ne trouvez pas ? 

Ionard 12/12/2007 19:16

Mais dis donc c'est super beau chez vous!Oh le look! extra j'adore et puis quand j'ai vu de quoi vous causiez! et bien ma foi j'étais bien heureuse!Ah la Skye road....; que de souvenir!Sympa on entend même les moutons! Au final que du bonheur ici!Bises à toutes les deux!Si jamais vous reveniez chez moi.... le monde des blogs est tellement grand ....il y a sur la droite mes carnets d'Irlande!Dany