Toc-Toc ?!!??

Publié le par Sylvia

Tout a une fin… le dernier jour de notre escapade pointait déjà le bout de son nez ! Plus qu’une seule nuit dans la voiture (oui, nous avions prévu de dormir en B&B à Dublin la veille de notre départ en avion).
Après avoir traversé l’Irlande d’Ouest en Est, nous avons cherché un endroit pour passer cette dernière nuit, de pointe en pointe, de cul de sac en cul de sac, aucun endroit ne nous a semblé mieux que « notre » petite plage de bourgeois aux abords de Galway. On reverrait mémère promener son petit caniche apprêté pour l’occasion.
Rien n’avait changé, si ce n’est que le temps était bien plus menaçant que la première nuit !

Nous traînons donc pas pour se faire une toilette sommaire avant d’enfiler nos pyjamas.

 

Galway Irlande

 

Petit dîner aux lueurs de la lune vue sur les surfers nocturnes, et après la journée qu’on avait passée, notre nuit promettait d’être bonne.
Ca, c’était sans compter la police irlandaise…
Ce soir là, après nos derniers bagels engloutis, et « notre » habituel jogger des quartiers huppés passé devant la voiture, nous avons fait l’extinction des feux. Le vent soufflait, la marée était basse donc nous n’entendions toujours pas les poissons buller près de la voiture… mais soudain, alors que nous dormions tranquillement depuis un bon moment, que la buée avait envahie les vitres, Chris me réveille: « il y a quelqu’un ! »
Sylvia : « c’est pas grave ! »
Chris : « non, il y a quelqu’un avec une lampe torche qui vient dans notre direction ! »

Bien vite en effet, à travers la buée, on voyait la lumière faire le tour de la voiture, notre souffle était court et nous n’osions plus parler quand « TOC TOC » « TOC TOC » le mystérieux inconnu frappa au carreau de mon côté.
Avec les vitres remplies de condensation on ne devinait que des ombres, il semblait y avoir deux personnes, mais la lumière en nous aveuglant n’arrangeait rien.
« TOC TOC », le coup réitère plus fort cette fois ! Que faire ? On s’était – dans notre installation- laissé la possibilité de sauter sur le siège conducteur à tout moment pour mettre les voiles si on avait le moindre souci, n’étais-ce pas là un souci !!!
A la fois, on n’était pas perdues au milieu de nulle part, on était dans un quartier plutôt snob, qui viendrait nous chercher des noises ici ? Toute tremblante, je descends la vitre. La lumière dans les yeux m’aveugle avant que je ne puisse voir qui était notre envahisseur. Il déblatère quelques mots en anglais avec l’accent irlandais du coin et bien sûr je n’ai rien compris.
Lorsqu’il a vu que nous étions deux filles, en pyjama, avec un bonnet en train de dormir dans la voiture, il a baissé sa lampe torche et nous avons pu voir qu’il s’agissait d’un flic et de sa coéquipière. M****, nous pensions qu’il était possible de dormir sur ce parking, en effet, pour s’être renseigné avant notre départ, l’Irlande est un pays où on peut dormir dans sa voiture n’importe où. La seule chose c’est qu’il ne faut pas laisser les clés sur le compteur sinon on prend une amende pour incitation au vol.
Les clés n’étaient pas sur le compteur, mais alors que voulait-il ? Il comprend qu’on est françaises, nous parle anglais sans son accent et nous dit tout simplement et très gentiment que si on passe la nuit là, il faut être prudente car cette nuit la tempête est prévue assez forte et qu’avec la marée montante, l’eau pourrait arriver à notre voiture. Sur ce, il nous souhaite une bonne nuit et un bon voyage. Décidemment les irlandais sont surprenants. La nuit s’est terminée sans encombre, le soleil nous a réveillé tout en douceur ce matin là et nos estomacs criaient famine. Nous avons donc décidé d’aller prendre un petit déjeuner à Galway dans un coffe-shop…

Commenter cet article

Ionard 15/12/2007 19:47

Coucou! bon alors voilà je sens que vous êtes des pros! je voudrais votre avis sur cet article chez moi!http://www.ionard.com/article-11775959.htmlBises dany