Sur la route en Irlande... et conduire !

Publié le par Sylvia

L’Irlande et la voiture, voilà deux choses qui ont du mal à cohabiter !
Pour ceux et celles d’entre vous qui nous connaissent et qui lisent cet article, l’impact sera plus grand car vous avez déjà une idée de ma façon de conduire. J’ai en effet une conduite assez sportive (et oui, il faut savoir que j’ai fait du rallye), rapide, nerveuse (ça dépend des jours !!!) mais très sûre pour les gens qui sont à bord, en 14 ans de conduite (et oh ! j’ai fait la conduite accompagnée, je n’ai pas encore 33 ans), jamais un pépin !
Depuis longtemps j’avais envie d’essayer la conduite à l’anglaise, rouler à gauche !
La première fois fût en Irlande, arrivées à l’aéroport, départ en voiture de location. D’abord, dans l’élan on se plante de sens, Chris se retrouve côté conducteur alors qu’elle ne conduit jamais (car elle n’aime pas ça, et moi ça me va bien car je déteste être conduite, j’ai trop peur et j’aime trop conduire pour laisser ma place). On corrige respectivement nos places, et on s’attache après avoir baissé la vitre à la place bien sûr.
Je me demande si en plus du volant, de la ceinture, de la vitre et des lumières ils ont aussi les pédales à l’envers ? D’un coup, moi, la fille si sûre au volant je m’inquiète.

 

On sort du parking, et on arrive au premier rond point, tout à bas bord, et oui, à l’envers. Chris regarde la carte d’un œil et les voitures de l’autre. Elle me dit sans cesse, à gauche, alors que je me déporte vers la droite. Heureusement, à la sortie de l’aéroport, sur quelques kilomètres, il y a une rocade à plusieurs voies (mais dans le même sens), du coup on a le temps de s’acclimater à cette nouvelle version tribord ! Je me fais des petits tests, clignos, rétros, freins (les pédales sont les mêmes, sinon c’est sûr on aurait eu un carton !!!)
D’un seul coup, nous voilà sur une nationale, heu… je comprends pas, on n’est pas sur une petite départementale là ? Elles sont où les lignes blanches ? On est à double sens là ? On avait juste la place de passer à deux petites voiturettes sans permis !
On a bien vite compris qu’en Irlande les routes sont étroites et dangereuses, qu’il vaut mieux conduire de jour que de nuit et qu’il faut serrer les bords, (surtout la gauche) à savoir les murettes de pierres.

Je roulais à 50 kms, on se faisait doubler, quand je vois un panneau 100, je dis à Chris : « ils sont malades ces irlandais, tu ne peux pas rouler à 100 ici sans te faire arracher une aile ! ». C’était un des rares panneaux qu’on ait vu, ils sont plutôt du genre à en mettre un dans un carrefour qui donne 50 directions en même temps, alors le temps que tu t’arrêtes, tu te fasses klaxonner, tu repars et tu n’as pas eu le temps de lire les indications.

Ah, j’oublie aussi le petit panneau qui indique de ne prendre garde à ne pas tomber dans le fossé (qui souvent est remplacé par une murette qui voit passer toute la journée des rétroviseurs de très près, voire de trop près ! On a vite compris pourquoi la femme de l’agence de location insistait autant sur l’assurance !

 

panneau signalisation irlande
moutons tête noire en irlandeMais dès le deuxième jour, nous avons suivi un irlandais sur une départementale en direction de l’océan, pour voir comment il conduisait lui en ces chemins si étroits. Pas question d’être en cinquième ou en quatrième, l’irlandais conduit sport.
Jamais plus de la troisième sur une départementale, ce qui lui permet de rétrograder dare-dare en seconde voir en première si quelqu’un arrive en face.
Ca y est, j’avais la solution, à nous le 100 kms sur les routes des minis pouces !
Et c’est à fond et en troisième que nous avons visité l’Irlande, (pauvre voiture), en prenant garde aux moutons (les pauvres sont une cible facile pour les automobilistes, quelques uns étaient mort au bord des routes !) et en évitant les voitures d’en face.
Enfin du mieux qu’on a pu jusqu’à…

voiture conduire à gauche 

Une petite route (seulement la place pour une voiture) en vagues au bord du lac Corrib, on roulait (pas trop vite) quand en haut d’une vague (ou bosse comme vous voulez !) une autre voiture arrive en face à fond (un irlandais), réflexe, je donne un coup de volant à droite et là Chris hurle : « de l’autre côté » !!!

 

Le pauvre homme en face à du se voir mourir, je lui ai carrément foncé dessus ! Heureusement plus de peur que de mal, ils sont habitués à se frôler !

Commenter cet article

Claude Chabot 16/01/2013 13:42


Plusieurs compagnis d'assurances automobiles factures un extra si vous allez dans un pays ou la conduite est inversée.  Euh laquelle est inversée...?

Stéphane Lacroix 16/01/2013 13:40


Il est vraiment dépaysan de conduire sur les routes d'un pays inconnu.

randonnée irlande 29/12/2011 18:07


Le pire, c'est quand on rentre d'un séjour en irlande et qu'on reprend la conduite à droite et qu'on ne sait plus comment doubler sur l'autoroute.

Permis points 02/08/2011 09:54



L'Irlande et le Portugal soint effectivement dans mon top 5 des routes les plus dangereuses (avec la Roumanie) que j'ai eu l'occasion d'emprunter.



Sylvia & Chris 29/09/2008 13:44

Nous sommes ravies que nos articles aient pu t'aider à découvrir l'Irlande... !

Butterfly 10/08/2008 21:04

J'ai trouvé de précieux conseils dans votre blog avant mon départ pour l'Irlande. De retour aujourd'hui même, je confirme que les routes d'Irlande sont tout à fait comme vous les décrivez...dangeureuses ! Dangeureuses aussi pour les cyclistes et les piétons...Nous avons fait presque le même circuit que vous ( Parc N. de Killarney, Kerry, Dingle, Moher, Connemara, Burren).C'est un voyage qu'on ne peut oublier !

fee clochette 20/12/2007 21:15

ouf!!!! vous avez eu chaud chaud!! a plus

Rigosta55 16/12/2007 14:24

heureusement que tu sait conduirebon dimanche

France 15/12/2007 20:11

Bonsoir à toutes les deux,Arrivée ici par le biais du blog de Mélanie, j'ai lu votre dernier article avec un grand plaisir. Ayant moi-même parsemé les "départementales" du Donegal et du Conemara pendant plusieurs années, de bris de phare et de morceaux de carrosserie, j'imagine tout à fait ce par quoi vous êtes passées.Je vais prendre le temps de vous lire de bout en bout, avec plaisir, je n'en doute pas une seconde. Merci des souvenirs que vous avez fait ressurgir.Bonne soirée. France

Ionard 15/12/2007 19:26

Bon heureusement que tu as dit dès le début que tu aimais conduire! je suis donc montée à l'arrière avec vous...... ouh la trouille verte après la vague!Joli récit, c'est tout à fait ça!Nous avons fait cette balade en moto et tous disaient " je préfère rouler en moto qu'en voiture! t'as vu l'état des routes, l'étroitesse, les moutons..... faut être champion de rallye pour rouler ici!"Mais bon sang que l'Irlande est belle et ses habitants sympas!Bises à vous deuxJe l'ai déjà dit... mais j'adore le look de votre blog!Dany

Sylvia 15/12/2007 13:26

En camping-car, ce doit être risqué!!! Enfin, tout dépend le camping-car. Mes parents en ont un bien trop grand pour visiter l'Irlande sans se faire des frayeurs.Nous avons rencontré un couple de professeurs retraités en Irlande, eux avaient choisit la voiture mais  en étapes dans des B&B.

monique 15/12/2007 13:22

bien raconté ! c'est tout à fait ça ! mais nous, pas téméraires, un peu vieux peut-être, nous avons pris le voyage organisé ! mon fils est allé en Irlande en camping-car.