Gustav Malher

Publié le par Sylvia

Il semblerait que les parents de Gustav Mahler, aient pris conscience des talents musicaux de leur fils alors qu’il était tout jeune. Il étudie le piano et se lance de suite dans la composition. C’est parce qu’il échoue à un concours de musique en présentant un opéra que, vexé, il se lance dans la direction d’orchestre. Après quelques grands postes en tant que chef  d’orchestre, il se convertit du judaïsme au catholicisme et devient directeur artistique du prestigieux opéra de Vienne en 1897.

Avec un mariage un peu chaotique et la mort d’une de ses petites filles de la scarlatine, il ne se sent pas bien et craint que tout s’écroule autour de lui. Il compose ses kindertotenlieder à cette période. La rumeur prétend que lorsqu’un chanteur les interprète, il sombre à son tour dans la dépression. Il décide de consulter
Sigmund Freud avec qui il a une discussion-promenade de 4 heures durant laquelle il se "guérit": il écrira à sa femme : "...Suis joyeux. Conversation intéressante..." suite à ça, il va diriger des orchestres au Etats-Unis et revient mourir à Vienne lorsqu’il tombe gravement malade. Le dernier mot qu'il prononce, un doigt levé dirigeant un orchestre invisible, est : "Mozart !"
Ce grand chef d'orchestre et compositeur de lieder est enterré non loin de la capitale autrichienne, au cimetière de Grinzing.

Commenter cet article

poisson clown 31/07/2008 17:44

Quelle chance de connaître et de poursuivre dans l'éloquence de la musique son petit bonhomme de chemin...avec l'accord et la compréhension de ses parents ...Voilà tout simplement ,un chef d'oeuvre et la réussite au bout ...A Vienne ,nous avons que des génies !Est-ce l'endroit qui est propice???                                               Poisson Clown.