Acropole

Publié le par Chris

L'Acropole (du grec akra et polis, ce qui signifie ville haute) est ce que j'avais dans le coeur en pensant à la Grèce, avec une petite mélodie au bouzouki. Le berceau de la démocratie, de la philosophie (même si j'ai eu 5 au bac L), de la politique (même si c'est tous des pourris aujourd'hui), du théâtre et de la dramaturgie (qui peut donner des vocations encore de nos jours), des canons de beauté (non je ne parle pas de moi), et tout ce que je ne connais même pas ou auquel je ne pense pas.

L'acropole est la citadelle de la cité, construite sur la partie la plus élevée  de la ville (156m) et donc la plus défendable. Le mont Licavitos est plus haut, mais il ne faisait pas parti de la cité antique.

Au XIIIième siècle AVJC, Thémistocle et Cimon ont construit les murailles qui entourent l'Acropole pour protéger le roi. En 683 AVJC, la monarchie tombe (ils n'ont pas attendu 1789!) et la première démocratie fait son apparition tandis que la ville s'agrandit et s'étale vers le bas de l'acropole qui devient un lieu d'adoration à Athéna (déesse de la fertilité et de la sagesse).

 

LEGENDE :

Athéna et Poséidon se sont disputés la possession de la région Attique. Pour éviter le conflit, ils demandent alors à Cécrops (le premier roi du territoire) de les départager. Chacun d'eux se lancent alors dans toutes sortes d'actions pour s'attirer les faveurs de Cécrops.

-         Poséidon frappe l'Acropole de son trident pour en fait jaillir une source d'eau salée.

-         Athéna offre un olivier et Poséidon lui ri au nez devant son modeste geste.

Et pourtant,  Cécrops juge que le présent d'Athéna sera bien plus utile pour le peuple, et c'est elle qui devient protectrice d'Athènes.

 

Athéna, plus tard, désigne un nouveau roi : Érichthonios. En remerciements, il dresse en l'honneur de la déesse l'Érechthéion (le plus ancien sanctuaire de l'Acropole), dont les premières prêtresses ne sont autres que les filles de Cécrops, Aglaure, Pandrose et Hersé, c'est-à-dire respectivement le beau temps, la rosée et la pluie. Un magnifique édifice avec les cinq Cariatides (les statues qui maintiennent une partie du temple) qui devraient être six si Thomas Bruce, septième comte d'Elgin et ambassadeur britannique à Constantinople, n'avait pas enlevé une des caryatides (ainsi que de nombreuses autres sculptures du Parthénon) pour la vendre au gouvernement britannique. Cette statue se trouve actuellement au British Museum qui refuse de la restituer. Ca m'a choquée... (ils exagèrent ces anglais !)

 Athéna qui aussi en quelque sorte la déesse de la civilisation, est vénérée par les Athéniens  pour leur avoir appris à utiliser l'araire (sorte de charrue antique), et l'attelage des boeufs.

Plus tard, Périclès (gouverneur d'Athènes) entame un plan de ré-urbanisation. Il construit le Parthénon (bâti en onze ans, de 447 à 438) et les Propylées, le grand passage pour atteindre l'acropole, (entre 437 et 432).

 

 

 

  Lire l'article suivant : La religion

 

Commenter cet article

trekking grece 29/12/2011 17:55


En espérant que les grecs pourront conserver leurs monuments avec ce qu'il se passe là-bas.

Sylvia & Chris 02/10/2007 16:30

merci de ta visite !

Nastasia 28/09/2007 17:38

Le site est super bien! jaimerai bien aussi voyager autant que vous, c'est génial!bonne continuation!