Quelques expériences culinaires

Publié le par Chris

Le loukoum

(du turc lokum, lui même de l’arabe rahat-ul hukm, « délice de la gorge »)

La légende prétend qu'un Sultan turc qui, dans son effort de faire face à toutes ses maîtresses, a sommé tous ses experts confisiers de produire un dessert unique pour s'ajouter à la collection de recettes secrètes pour lesquelles il était célèbre. Le résultat de toutes ces recherches serait le loukoum.

 

 On avait entendu parler de loukoums, mais on n’avait jamais goûté… il était hors de question qu’on quitte la Grèce avant de s’y être frotté les papilles. Dans une petite boutique qu’on avait repéré près du marché, on savait qu’il y en avait. Un soir, après avoir visité le site de Delphes, on y est allées. Sylvia a goûté des confiseries au sésame (il faut dire qu’elle adore le sésame, surtout le grec), et quand on a dit en baragouinant quelques mots en anglais au vendeur qu’on voulait des loukoums mais qu’on n’avait jamais goûté, il nous en a aussitôt tendu un, tout fier de nous l’offrir.

 

Je regarde Sylvia en l’invitant à le prendre. Mais la petite d’habitude si téméraire pour tout ce qui est expériences culinaires, a décliné mon invitation. Me voilà face à un choix difficile : faire l’impertinente et balancer son loukoum au sol, ou satisfaire ma curiosité et risquer de me faire rapatrier pour cause de crise de cröhn… Il était si gentil que je n’ai pas pu choisir l’option numéro un, et me voilà prendre « la chose » de deux doigts et l’enfiler dans ma bouche. C’est étrange c’est mou et filant, très sucré et parfumé à la rose… c’est pas mauvais du tout.

 

 

Koulouri (couronne de pain aux sésames)

Les Grecs prennent rarement le temps pour un vrai petit déjeuner et se contentent  souvent d’un café à emporter et d’un koulouri qu’ils achètent avant de sauter dans le bus (de nombreux vendeurs se partagent les points “stratégiques”. Ils y installent leur stand pour la journée). Sylvia adorait poursuivre les vendeurs en vélo... ils ont des koulouris partout où ils peuvent en mettre, chargés comme des brouettes ils parcourent les rues. Il n'était pas rare non plus d'en voir à pied avec un plateau immense rempli de koulouris sur la tête. Sylvia a adoré, elle en a mangé au moins deux par jour, et s'en est ramené deux autres.

 

 

 

La pita

 

C'est un petit pain rond et creux qui est souvent garnit de viande grillée. Mais la pita grecque est aussi un délicat feuilleté qui peut être farci de légumes (chortopita) ou de fromage (tiropita). Elle se prépare en déposant sur cinq ou six feuilles de pâte filo (sorte de pâte feuilletée qui se vend en feuilles très fines qui vont devenir croustillantes une fois cuites), une purée de courgettes (kolokithopita), des épinards (spanakopita), du poulet (kotopita).

 

 

Gâteau préféré de Sylvia : Galatoboureko (feuilleté à la crème pâtissière et à la vanille)

 

Ingrédients : 

150 grammes de sucre 

6 oeufs

6 oeufs

 150 grammes de semoule

1 litre de lait

un zeste d'un demi citron

2 gousses de vanille

1 pincée de sel

450 grammes de pâte Filo

Pour le sirop : 125 ml d'eau

500 grammes de sucre

2 c. à s. de jus de citron

 

Prenez une casserole et versez-y les ingrédients suivants, 150 grammes de sucre avec 6 oeufs, ajouter et mélanger 150 grammes de semoule fine, 1 litre de lait, le zeste d'un demi citron, 2 gousses de vanille, 1 pincée de sel. Battre le tout avec un fouet tout en portant à ébullition. Dès que le mélange commence tout juste à bouillir, baisser le feu, continuer à remuer pendant 10 minutes. Retirer du feu. Pendant ce temps, beurrer 450 grammes de feuilles filo.

Dans un plat beurré, déposer une à une la moitié des feuilles de filo, verser le mélange refroidi, puis recouvrir du reste de feuilles de filo. Badigeonner le dessus avec un peu d'eau. Cuire pendant 1 heure au four à 180 degrés Celsius. Préparer le sirop que vous verserez sur le Galaktoboureko avant de le servir. Mélanger l'eau, le sucre, et les 2 cuillerées à soupe de jus de citron. Porter à ébullition et laisser cuire environ 10 minutes.

 

 

Le sandwich préféré de Chris : Tyropita (feuilletés au fromage)

 

Ingrédients

250 grammes de feta 

150 grammes de parmesan râpé

2 oeufs

75 grammes de beurre fondu

500 grammes de pâte (phyllo, chez les épiciers grecs) 

 

Préparation : Écrasez la feta avec une fourchette, ajoutez le parmesan râpé et les oeufs. Découpez la pâte en lanières de 25 x 5cm et entassez-les pour qu'elles ne sèchent pas. Badigeonnez chaque morceau de beurre fondu, mettez une cuillerée à café de mélange du fromage à un bout, pliez un coin de façon à former un triangle. On les trouve surtout de forme ronde, d’ailleurs c’est seulement comme ça qu’on en a mangé ! Répétez l'opération jusqu'à l'épuisement de la pâte. Disposez les tiropita sur une plaque beurrée et badigeonnez avec le reste du beurre. Faites cuire pendant 15min (les tiropita doivent être bien dorés) à four modéré (200°C). Servez chaud.

 

 

  Lire l'article suivant : Les incontournables

Commenter cet article