Témoins de l'humour belge

Publié le par Sylvia & Chris

Cet article est un peu long, mais ses anecdotes sont croustillantes.

Les couleurs du drapeaux signifient force (noir) sagesse (jaune) et courage (rouge).

La Belgique est une monarchie constitutionnelle et un État fédéral, dont le chef d'État actuel est le roi Albert II. Elle comprend dix provinces : cinq font partie de la région flamande (Anvers, Limbourg, Brabant flamand, Flandre orientale et Flandre occidentale) et les cinq autres font partie de la région wallonne (Brabant wallon, Hainaut, Liège, Luxembourg et Namur).

 

Il existe trois régions correspondant à des territoires bien définis :

Région flamande (néerlandophone): elle se situe au nord de la Belgique.

Région wallonne (francophone): elle correspond au sud du pays.

Région de Bruxelles-capitale (bilingue): coeur administratif de l'Europe, elle héberge le siège de la plupart des institutions de l'Union Européenne (dont la Commission et le Parlement européen). Objet de toutes les convoitises en raison de son statut d'enclave à majorité francophone sur le territoire flamand.

 

La Constitution fut amendée en 1993 pour adopter un système fédéral afin d'éviter la rupture entre néerlandophones et francophones. Malgré cela, les tensions politiques, culturelles, linguistiques et économiques existent toujours entre les deux communautés. Un parti politique flamand, le Vlaams Belang (son slogan : "België barst !" signifie Belgique, crève !), prône ainsi l'indépendance de la Flandre à court terme tandis qu'un parti francophone très minoritaire, le RWF, souhaite le rattachement de la Wallonie et de Bruxelles à la France.

 

L'État fédéral (mené par Albert II) est compétent dans tous les domaines d'intérêt national, tels que la défense et les affaires internationales, toute la sécurité sociale, 95% de la fiscalité, l'économie, les télécommunications et d'importantes compétences semi-fédéralisées, comme dans le domaine de la recherche scientifique, et dans l'enseignement (âge de l'obligation scolaire, diplômes, etc.). Par contre, les Communautés (Communauté française (Bruxelles et Wallonie), Communauté germanophone (Wallonie), Communauté néerlandophone (Bruxelles et Flandre) sont responsables de la culture et de l'éducation (écoles, bibliothèques, théâtres, audiovisuel…) ainsi que de l'aide aux personnes. Les Régions selon la découpe géographique (flamande, wallonne, Bruxelles-Capitale) s'occupent des problèmes territoriaux et économiques pour la région qui les concerne. Et ensemble, les communautés et les régions maîtrisent les relations internationales.

 

Oui, c’est pas évident de suivre… il suffit d’imaginer que tout le monde se tire la couverture, mais qu’elle est bien trop petite. C’est un débat en plein cœur de l’actualité, le 13 décembre 2006 vers 21 heures il suffisait d’allumer la télévision sur la une et regarder le journal télévisé pour entendre ce message : « C’est officiel ! La Flandre vient de faire sa déclaration d'indépendance ! Les flamands savent que la Wallonie est beaucoup moins riche, que c’est un frein au développement et le gouffre des finances publiques. La Belgique c'est fini ! Le Parlement flamand a déclaré unilatéralement l'indépendance de la Flandre,  le roi Albert et la reine Paola sont actuellement en train de fuir le pays dans un avion de l'aviation belge.  Rejoignons notre envoyé spécial...»


Les images sont éloquentes, voilà maintenant le reportage d’une réunion de dirigeants flamands qui débattent de l'avenir de la Flandre comme pays indépendant. Les autres chaînes ne sont pas encore sur le coup. Pendant trois quarts d'heures les belges sont abasourdis, même Axel Red et Geluck donnent leur avis... Tout le monde semblait se douter que ça allait arriver mais si brusquement ? Le journaliste annonce une réunion secrète des ministres bruxellois : « A ce moment même les ministres bruxellois se rendant dans un lieu secret à l'atomium. » Vous le saviez pas vous, qu’il y a une dixième boule secrète sous terre ?

 

Nous, Maud Sylvia et moi, on se faisait de ce temps une balade dans les rues de la capitale, loin de se douter dans quelle terreur le pays était en train de sombrer. Plutôt à la recherche d’une gaufre chaude que d’un abri atomique, on flânait le nez au vent froid, passant à un moment devant un groupe de personnes les bras levés, entourées de projecteurs et visées par plusieurs caméras. Tiens, ils tournent un film ! Ne voulant pas être figurantes à notre insu, on a tracé notre chemin en sifflotant le générique des bisounours.

 

Mais retournons auprès des téléspectateurs belges. Après une bonne heure de reportage, de commentaires, d’images montrant les bouchons sur les routes menant à l'aéroport de Bruxelles, des centaines de Belges en train de quitter le pays, les manifs et la panique… les belges ont pu apercevoir en bas de leur écran une petit encart indiquant « Ceci est une fiction ! ». C’est sûr, ça a dû les énerver ! A la fin de l'émission le journaliste explique ce geste. Leur but était de réveiller les Wallons, de leur montrer une fiction qui pourrait devenir réalité !


Ce geste n’est pas resté sans conséquence : Un porte-parole du VB a estimé que le sujet était trop grave pour être ridiculisé de la sorte. Elio di Rupo, Premier ministre de Wallonie, a dit pour sa part que cette émission était inacceptable. La présidente du Sénat Anne-Marie Lizin. « Cette fiction a été regardée comme une réalité et a donné du pays une image catastrophique »… on parle même de « coup d’Etat » !

Il faut savoir que la chaîne RTBF, qui devrait poursuivre le canular sur son antenne radio jeudi matin, préparait cette émission depuis plus d'un an. Ses concepteurs se sont inspirés de la Guerre des mondes, le canular historique d'Orson Welles qui, en octobre 1938, avait annoncé à la radio américaine l'invasion de la Terre par des Martiens et déclenché un mouvement de panique.
 
Et nous, on y était !!!! On a été les témoins de leur canular, on a vu les caméras et la mise en scène : « levez les bras ! montrez les panneaux ! sautez ! criez ! »
 

 

   Lire l'article suivant : La grand-place de Bruxelles  

 

Commenter cet article

badoo 11/10/2010 05:36



très belle visite. Ca donne envie de découvrir la belgique



Michele 21/01/2008 11:32

Hé oui, elle est un peu spéciale la Belgique : et je peux ajouter qu'un an après l'incident-fiction n'est toujours pas terminé !!!