Le chocolat, toute une histoire

Publié le par Sylvia & Chris

La Belgique c’est le pays du chocolat… en plus notre petit périple a eu lieu dans une période proche des fêtes de fin d’année.  On a vu des milliers de vitrines débordantes de chocolats de toutes formes et de toutes les couleurs ou presque. Alors, c’est quoi le mystère du chocolat belge si réputé dans le Monde entier ?

 

Qu’est-ce que le chocolat noir ?

Le chocolat noir qui est aussi appelé chocolat amer (c’est pour ça que nous on lui préfère le chocolat au lait), est Le chocolat. On dit souvent que ceux qui ne l’aime pas n’aime pas le chocolat… Peu importe, il faut juste savoir que  c'est un mélange de cacao et de sucre et qu’il doit contenir au minimum 34% de cacao.

 

Qu’est-ce que le chocolat au lait ?

Le chocolat au lait est obtenu en ajoutant du lait en poudre ou du lait concentré dans la préparation. Il contient moins de 40% de cacao. Sus aux idées reçues, il n’est pas plus calorique que le chocolat noir car il est peut-être plus sucré que le chocolat noir mais il est moins gras. Nous, c’est celui là qu’on préfère…

 

Qu’est-ce que le chocolat blanc ?

Le chocolat blanc est réalisé avec une préparation à base de beurre de cacao, additionné de sucre, de lait et d'arôme, sans aucune composante solide de cacao. Donc, il n’a du chocolat que le beurre. Il a été réalisé essentiellement pour la décoration et pour sa couleur.

 

Chhhhooocccoooolaaaat… le mot est aussi fondant qu’un carré de bon chocolat onctueux. Mais ce n’est pas pour ça que ça s’appelle chocolat, le mot vient très probablement de la langue nahuatl du Mexique central : xocolatl [ ɕɔ.kɔ.atɬ ] dérivé de xocolli, amer, et atl, l'eau.

Des résidus de chocolat ont été découverts dans des poteries ce qui peut prouver que cette civilisation buvait du chocolat il y a 2600 ans.

 

 Il est une légende qui raconte que Christophe Colomb aurait reçu des amérindiens des fèves de cacao. Indigné, l’explorateur les jeta par-dessus bord. Christophe Colomb les aurait prises pour des crottes de chèvre !

Ainsi, c’est Hernán Cortés qui eu le privilège d'être le premier en 1528 à rapporter en Espagne les fèves de cacao. Mais il faudra attendre le XIXième siècle pour que le chocolat soit accessible à tous grâce à la révolution industrielle. En 1826, l'hollandais Coenraad Johannes van Houten (le fameux van Houten) découvre le procédé qui fabrique le cacao dégraissé (plus digeste). Le chocolat est, à cette époque, vendu comme un aliment bienfaisant pour le grand bonheur des chocolatiers. Quelques années plus tard, d’autres novateurs apportent leurs idées dans le domaine du chocolat : les suisses Cailler (racheté par Nestlé), Suchard (à l’origine de Milka), Kohler (il crée le chocolat aux noisettes), Lindt  (novateur dans le domaine des associations de saveurs) et Tobler (qui ne connaît pas le célèbre triangle Toblerone).

Et les Belges dans tout ça ? et bien ils prennent leur temps… Au début des années 1880 seulement, l'industrie chocolatière belge fait ses premiers pas avec la première chocolaterie Côte d'or (en 1987 Jacobs Suchard acquiert Côte d'Or, et en 1990 Philip Morris reprend Jacobs Suchard… donc les non-fumeurs avec nous, il faut boycotter Côte d’or).

La firme Neuhaus (fondée en 1857) est une des plus anciennes du pays. Jean Neuhaus est l'inventeur de la praline en 1912. En 1915, avec sa femme Louise Agostini il invente le ballotin qui remplace les cornets qui écrasaient les friandises disposées dedans.

Aujourd’hui, en Belgique, quatre chocolatiers sont les fournisseurs officiels de la cour : Galler (ils font des pâtes à tartiner divines), Godiva, Côte d’Or, et Mary.

 

Qui n’a jamais mangé de chocolat de sa vie ?? En Europe, la consommation est plus forte dans les pays du nord et dans les pays alpins et plus faible dans les pays du sud. A la fois qui a envie de laisser fondre son chocolat sous le soleil de l’Andalousie ? Et vu le temps qu’il a fait quand on a découvert la Belgique, il doit falloir se lever de bonne heure pour qu’il fonde !

Allez, juste quelques chiffres, pour rire : la Suisse est le plus grand consommateur de chocolat : 10,3 kg par an et par habitant, suivi de l'Autriche, de l'Irlande, du Royaume-Uni, de la Norvège, du Danemark, de l'Allemagne, de la Suède, de la Belgique et de la Finlande. L'Italie, l'Espagne, la Grèce et le Portugal sont les plus faibles consommateurs.

La France arrive en 11e position avec 4,8 kg/an/habitant.

Vous connaissez l’expression : « Être chocolat bleu pâle »et bien cela veut dire avoir mal au cœur ou être mal en point.

 

Les bonnes astuces :

Le frigo n'altère en rien le chocolat.

Mais le chocolat déteste la chaleur (au-dessus de 18°c), l’humidité, l’air, le temps … qui passe, les différences de température.

Ce qui veut dire que si vous conservez votre chocolat à 14°c, là où l’humidité est faible, dans un emballage hermétique, pas trop longtemps, les conditions seront parfaites.

L’idéal est de mettre son chocolat au frigo dans une boîte fermée (plastique, métallique…) et sortir cette boîte fermée 20 min. avant la dégustation. Ainsi l’humidité se déposera sur la boîte seulement et le chocolat reprendra sa température idéale.

 

 

  Lire l'article suivant : Nos chocolats maison  

Commenter cet article

annabelle 17/02/2008 18:58

Ahhhhhhhhhh, le chocolat...................je connais, j'suis une p'tite Belge!!!!C'est pour moi.................le meilleur!!!!Mais veux pas être chauvine!!Votre blog est super beau!!!bravo!