Le musée du jouet

Publié le par Sylvia & Chris

Le jeudi 7 décembre 2006, Maud nous a proposé de profiter des nocturnes des musées bruxellois. Chaque jeudi d’automne la ville ouvre quelques musée avec des tarifs réduits.

 

On est retombées en enfance pour quelques temps, en visitant le musée du jouet.

 

L’avantage de ce musée c’est qu’une bonne majorité de jouet est libre, le public peut toucher, jouer, tester, faire quelques parties de différents jeux exposés. Bien sûr je n’ai pas pu m’empêcher de provoquer Maud en duel à la course de poule en bois…  

Bien sûr j’ai gagné, mais Maud ne l’avouera jamais.

 

L’autre intérêt de ce musée c’est de voir tout un panorama historique du jouet. On voit l’évolution des matériaux, des procédés, des inventions… comme par exemples les théâtres de papiers que Sylvia a adorés.  Le théâtre de papier est née en Angleterre au milieu du XIXième siècle et s’est développé en Europe entière. C’est un théâtre à l'italienne miniature qui tient sur une table. Les figurines sont taillées à l'échelle du théâtre et sont actionnées par des tirettes en carton ou en fer par l’utilisateur qui se trouve derrière.

 

Tout le monde pouvait acheter des façades de théâtre avec des décors et des figurines. Il suffisait ensuite de les coller sur du carton et de tout assembler. Il y avait plusieurs imprimeurs en France, en Allemagne, au Danemark et en Grande-Bretagne. Les planches étaient imprimées soit en couleurs soit en noir et blanc (dans ce cas l'acheteur devait les colorier). Il était aussi possible d’acheter des textes pour jouer des grands classiques ou des contes pour enfants, ou de faire marcher son imagination…

On est sorties de là avec des couleurs plein les yeux.

 

   Lire l'article suivant : La ville de Brugge  

Commenter cet article