Zaragoza

Publié le par Sylvia

Quoi vous dire de Zaragoza ? On entend bien plus souvent parler de Barcelone et de Madrid, et pour avoir séjourné une dizaine de jours dans la cinquième plus grande ville d’Espagne, qui plus est capitale de l’Aragon, il semble normal qu’elle n’ait pas une plus grande popularité.

Comme toutes les villes, la pollution est réelle et la seule vie qui lui semble accordée est celle de ville de passage. A 300 kms de Madrid, Barcelone et Valence, elle est quasiment inévitable.

Elle a tout de même quelques attraits, avec Chris nous aimons tout particulièrement les places et les jardins d’une ville. A Zaragoza, la Plaza del Pilar se juxtapose à la Basilique de Nuestra Señora del Pilar (Notre Dame du Pilar), un édifice religieux. On y conserve et vénère la colonne (pilar en castillan) sur laquelle la Vierge Marie serait apparue à l'apôtre saint Jacques en 40 après J.C. Cette place est assez grande avec quelques restaurants et boutiques souvenirs,mais elle n’est pas vraiment populaire, je pense que le problème est que Zaragoza n’a pas vraiment un centre ville mais plusieurs quartiers disparates, ce qui enlève du charme pour le touriste ! C’est pourtant à voir, avec ses couleurs de toitures, la Basilique est un monument architectural assez riche, l'édifice mesure 130 mètres de long, pour 67 de large. Il est couronné de onze coupoles, dix lanternes et quatre tours.

 

Légende :  Selon la tradition, l'apôtre Jacques serait venu évangéliser la péninsule Ibérique vers 40. Face à son peu de succès, il se serait découragé ; c'est là qu'au bord de l'Ebre lui serait apparue laVierge Marie sur une colonne de marbre pour l'encourager à prêcher, en lui promettant que jamais la foi ne ferait défaut en Espagne. Jacques aurait alors élevé une chapelle destinée à abriter l'image miraculeuse de la Vierge à l'endroit même de l'apparition, créant ainsi ce qui fut le premier sanctuaire marial de la chrétienté. La basilique est consacrée à une image de la Vierge fort vénérée en Espagne, à tel point que de nombreuses espagnoles portent le prénom de Pilar.


 

 

 

Nous avons aussi passé un peu de temps au Parque Primo de Rivera, les poumons de Zaragoza, pour passer un moment agréable, au milieu de dizaine de couples d’oiseaux inséparables qui piaillent et surtout de fontaines qui nous rappellent la fraîcheur et le bien être de l’eau, car en Espagne l’eau est rare, très rare, et ici elle est partout, ce jardin est très bien entretenu, il est dominé par une grande statue, Alfonso I el batallador roi de Aragón y de Pamplona au XII ième siècle.

 

 

 

Nous avons aussi vu l’auditorium et le centre de congrés, une batisse assez contemporaine, qui pour l’instant est entourée de travaux, mais qui est très bien pour les concerts.

 

 

 

L’avenir pour la ville est tout tracé puisqu’elle accueillera en 2008 l’exposition universelle, si vous êtes tenté se sera le moment d’aller y faire un tour, beaucoup de travaux dénaturent actuellement le paysage urbain afin de pouvoir satisfaire cette grande venue du monde entier.  

A suivre dans un prochain article et on attend vos commentaires si vous vous y rendez!

 

 

 

 

 

 

  Lire l'article suivant : L'exposition internationale 2008

Commenter cet article